Intelligence emotionnelle

Club de lecture #2 : Primal leadership

Mardi dernier j’ai facilité mon deuxième club de lecture agile (Le CLAC #2) autour de “Primal leadership”. Il était assez différent du précédent : j’ai proposé une nouvelle façon d’échanger. Nous nous étions répartis la lecture des 11 chapitres. Et nous avions une guest star !
Je raconte…

Répartition des chapitres

A trois semaines du club de lecture, je me suis rendue compte que j’avais peine à progresser dans ma lecture. J’en ai parlé au reste des membres du Club qui n’étaient pas plus avancés. J’ai alors proposé une répartition des chapitres (merci à Gwenael Bonhommeau pour l’idée !). Nous avions 2 chapitres à lire chacun. Avec l’idée d’en restituer le contenu aux autres.

Mardi 19h20 chez Hédi.
Après avoir allumé notre traditionnelle bougie (odeur bois ciré) qui marque le démarrage de notre séance d’échanges, je propose à chacun d’écrire une ou deux phrases à propos des chapitres lus sur un morceau de papier . Cela peut être une citation ou un résumé ou une idée clef.
Certain n’ont pas lu leurs chapitres, mais on arrive quand même à obtenir une sorte de trame en plaçant les morceaux de papier côte à côte. Et à faire le lien entre ce que chacun a lu.

 

club-lecture-primal-leadershipJe lis à haute voix ce que chacun a écrit. On discute un peu puis nous passons aux questions.

Réponse aux questions

Plutôt que de laisser la discussion partir dans tous les sens, j’avais préparé une liste de questions imprimées et découpées. Je les mets dans une boîte et chacun pioche à son tour une question et y répond. Voici la liste des questions :

  • S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir du bouquin ce serait…
  • Il ne m’a pas plu ce passage dans lequel l’auteur parle de …
  • Depuis que j’ai lu Primal leadership j’ai testé…
  • Votre coup de coeur
  • Votre coup de gueule
  • Ce livre m’a donné envie d’en savoir plus sur…
  • Les 3 qualités de ce livre
  • Les 3 défauts de ce livre
  • (Bonne pioche ! Vous avez le droit de boire une bière)
  • Faites un compliment à quelqu’un ici dans la salle
  • Citez trois informations sur l’auteur Daniel Goleman (merci à belle maman qui m’a inspiré cette question).

Ça marche plutôt bien ! Tout le monde s’exprime et l’ouvrage est abordé sous des angles différents.

Questions Primal leadership

Ce que nous n’avons pas aimé de Primal Leadership

Globalement, la lecture de ce livre a été une souffrance pour la majeure partie d’entre nous. Sauf pour Alexandre Martinez, notre guest star, qui s’est régalé. (Alexandre est coach agile, à l’origine de notre équipe. Il travaille depuis quelques mois sur une autre mission).
Il y a beaucoup de paraphrases dans le bouquin. Vocabulaire anglais assez complexe. Ça parle trop de cerveau. Les exemples ne sont pas parlants. Cela manque terriblement de story telling.

Ce que nous avons aimé de Primal leadership.

Le contenu du livre est basé sur un vrai travail de recherche universitaire.
C’est un bouquin pratique. Qui propose une utilisation directe d’outils pour coacher. Comme la Théory de Boyatzis :

Boyatzis-theory

Ce que je retiens de nos discussions, et que je réutiliserai

Une personne du club demande : « Mais finalement, qui est leader dans notre équipe ? » (Nous sommes organisés en holacratie) ? Alex nous répond… “Qui n’est pas leader ?! Être leader c’est être pertinent dans le moment. » Je retiendrai cette idée.

Le parallèle qui est fait par Goleman entre des tribus et nos organisations actuelles : “il faut que l’on s’organise pour survivre”. Goleman pose une question que je tenterai de ne pas perdre de vue : demandez-vous à quel point les gens de votre société se sentent membres d’une tribu ? C’est un bon indicateur pour savoir si les gens sont alignés sur une vision commune. Trop de leaders se plantent et n’attirent pas la vérité.

Un leader qui arrive dans une équipe doit prendre conscience de ses normes, de l’émotion collective. Il doit faire attention aux signes. Ne pas ignorer les problèmes.

Goleman nous propose de placer les émotions au coeur de nos décisions, ce qui aura un impact sur la performance d’une équipe. C’est presque un soulagement pour moi qui a entendu plusieurs fois, enfant, dans la bouche de mes parents : “dans le boulot Géraldine, il n’y a pas de sentiments, pas d’émotions pas d’amitié…” Je vais pouvoir moins lutter contre ma nature et m’en servir intelligemment.

Ce que nous avons testé depuis la lecture de Primal leadership

Alex, lors d’un meetup, a demandé à chacun de se positionner par rapport à un style de leadership : command-and-control (donner des ordres et attendre qu’ils soient appliqués), pacesetting (fixer des objectifs, motiver par des challenges), affiliatif (mettre les gens en relation), démocratique (faire émerger des solutions collectives), visionnaire (communiquer avec passion, emmener les gens vers une vision pour les engager, coach (écouter et laisser les gens exprimer ce vers quoi ils veulent aller).
En discutant, nous avons fait le constat que le style commanding était encore partout : coiffeur, boulangerie…

De mon côté, j’ai voulu connaître le niveau émotionnel de mon équipe : J’ai demandé à chacun, lors d’une déjeuner, d’exprimer son niveau de bien être de 0 à 10. Et d’expliquer ce dont il a besoin pour arriver à la note supérieur. J’ai appris des choses. Je pense que chaque membre de l’équipe a également appris de l’autre. Depuis nous avons progressé sur certains points.

ROTI

Nous sommes quasi tous très contents de ces 3h d’échange.
Nous repartons avec une envie forte de lire le bouquin en entier !
Certains regrettent de ne pas avoir pris le temps de faire une analyse partagée plus profonde. Nous identifions de nouvelles règles pour le club.

Les nouvelles règles du Club :

  • Au début du club de lecture on choisit le secrétaire. Celui qui va écrire un résumé de nos discussions. Ce résumé sera accessible à toute la Carma.
  • Nombre de personnes max : 10 personnes. Afin de pouvoir rester dans un lieu convivial (chez Hédi)
  • Nous inviterons 3 personnes en dehors du cercle agilité
  • 1 guest star (facultatif)
  • 1 facilitateur est désigné au moment de la planification du prochain CLAC
  • Le facilitateur est libre dans sa méthode. Un ROTI est vivement conseillé pour identifier des pistes d’amélioration
  • Si 3 participants lèvent une alerte sur le livre en cours de lecture, on s’autorise l’abandon du livre

Club lecture agile

Crédit photo

About the author

Géraldine Legris

J'ai été chef de projet web pendant plusieurs années. Un jour j'ai passé une tête dans une formation où un mec parlait agilité. Depuis j'ai changé mon vocabulaire, ma vision du travail d'équipe, de l'entreprise, des relations humaines, du monde. Je suis coach agile, facilitatrice. Et bientôt plein d'autres choses j'espère.

View all posts

2 Comments

  • Bonjour Géraldine,

    Je découvre votre blog et la lecture des articles me régale notamment celui sur l’holacratie. Bravo pour cet excellent contenu ! Je vous rejoindrais avec plaisir lors d’un Club de Lecture :). Bonne continuation. Delphine Bernollin

    • Bonjour Delphine,

      Merci pour ce feedback qui me motive à poursuivre l’écriture.
      Le Club de lecture Carma continue de vivre, mais sans moi qui suis partie vers d’autres aventures.
      Au plaisir, Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *