Tribu

Chère tribu je te quitte

J’ai d’abord lu une proposition commerciale de ma société pour un client qui voulait créer un plateau de développement en méthode agile. Je n’y ai pas compris grand chose. Je n’ai pas perçu dans quelle mesure je pourrais y contribuer.
Puis, j’ai vécu une bonne dizaine de réunions et de points téléphoniques avec une avocate pour aboutir à un “contrat agile”.
J’ai vu un groupe de personnes écouter un rebelle nous expliquer le rôle de product owner et les changements que nous allions vivre en utilisant scrum, kanban…

J’ai vécu mon premier sprint planning.
Mon premier projet au sein de ma première équipe.
J’ai vécu ma première démo sans rien à montrer.
J’ai essayé de convaincre des PO de nous faire confiance sans toujours y parvenir.
J’ai animé des rétrospectives avec passion. D’autres avec raz le bol.

J’ai aidé à construire des tas de flocons, de structures en spaghettis.
J’ai été volontaire, douce, serviable puis plus ferme, assertive.
J’ai vu une tribu de cinq personnes devenir une centaine.
J’ai suivi une expérimentation devenir une réalité : l’holacratie
J’ai vu grandir une communauté d’agilistes. Et je les ai forcés à lire des livres sérieux en buvant du vin.

J’ai cru que sans passé technique, je ne pourrais pas y arriver.
Puis j’ai parlé WSDL, Docker, VM, feature toggle, merge request, check style, build…
J’ai appris à écouter.
Je suis arrivée travaillomane et je repars rêveuse/rebelle.

Chère tribu, après presque 4 ans, je te quitte. Ça ne va pas être facile. Mais j’ai envie de voir et de vivre d’autres choses pour grandir.

About the author

Géraldine Legris

Je suis coach de sens.
Je crois que l'on fait bien les choses quand elles ont du sens : qu'elles répondent à un objectif aligné avec qui l'on est. Que l'on est meilleur à plusieurs. On naît bienveillants. Il y a plein de façons d’apprendre et surtout pas celle que nous avons suivi enfants. Le couple ne fonctionne que lorsque chacun a connaissance de qui il est, entretien sa liberté et se remet en question. Le feedback est essentiel. Et il y a une façon de le faire. Ca s’appelle la communication non violente. Les managers, on a besoin de vous. Et vous n’êtes pas seuls ! Et vous adorerez ce que vous faites quand vous oserez vous remettre en question. Nous ne savons plus jouer pour la plupart. Le jeu est le meilleur outil de dialogue avec nos enfants et entre équipes. La famille c’est un socle. C’est ce qui explique qui nous sommes. Mais ce n’est pas simple. Ce qui motive : un cadre clair, des règles, du feedback. Rien ne marche sans invitation.

View all posts

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *