Jardin Paris

Coaching en ville

Après plusieurs années à accompagner des équipes, des organisations, je trouve de plus en plus de sens, et je ressens de plus en plus de plaisir à accompagner des personnes. Je les reçois en dehors de leur contexte de vie pour une conversation qui mêle coaching et intuition.

J’ai proposé spontanément à mes premiers clients de me retrouver dans des lieux publics dans Paris. Café, hall d’hôtel, salon de thé. Recevoir chez moi n’était pas une option. Louer un espace encore moins.
Je prends un vrai plaisir, à chaque fois, à choisir un lieu qui me fait envie, un lieu cosy, dans lequel mon ou ma cliente se sentira bien. Je trouve très facilement plein de lieux surprenants, coupés du monde, dépaysants. J’entends beaucoup de gens dire que Paris est une ville grise, bruyante, déprimante. J’aime cette quête de lieux qui rompent avec ces croyances. Et trouver l’exception : un lieu calme en plein milieu des rues commerçantes, une cheminée dressée au milieu d’un hall d’hôtel, un jardin caché, un patio japonais. Ces lieux qui régalent nos sens et dans lesquels on a tendance à se sentir uniques.

A chaque fois je surprends mes clients. J’entends dire : « tiens, je ne connaissais pas ce quartier », « c’est fou un endroit si calme en pleine ville »,  « quelle idée curieuse de se retrouver dans un hall d’hôtel ».

Ce qui était une évidence logistique est devenu quelque chose que je chéris et que j’ai envie d’entretenir. Parce que je me fais plaisir. Parce que j’aime être dans ces endroits. Et parce que je vois que ce changement de lieu permanent aide parfois à prendre de la hauteur, à voir les choses sous un autre angle. C’est inclure le changement à l’intérieur même de la démarche. Adrien Piquot me parlait un jour de « circularité« . Comme changer son trajet maison/bureau chaque jour pour favoriser la créativité, l’émergence de nouvelles idées. J’y vois un point commun avec ma démarche.

Et si parfois on est gênés parce qu’une personne s’installe à la table d’à côté. Ou parce que la porte est restée ouverte et que le froid s’installe. On en parle. On se dit ce que l’on aimerait de différent pour la prochaine fois. Et je trouve ça intéressant.

J’ai entendu des critiques par rapport à ma démarche. Des mises en garde. Qui m’ont fait hésiter à continuer ce format. Mais quelle expérience passionnante que de s’autoriser à faire ce qui fait sens pour soi. A faire ce qui nous attire, d’une façon que l’on apprécie, avec son style à soi. C’est passionnant et magique. Car on attire des gens alignés avec ce que l’on dégage.

Cet article c’est expliquer ma démarche mais c’est surtout une invitation à faire les choses comme on le sent. A suivre son intuition, son envie. A s’autoriser des expériences. Pour apprendre et grandir.

NB : pour ceux qui ne peuvent se déplacer, je propose aussi un accompagnement à distance où les conversations se font en visio ou audio.

 

About the author

Géraldine Legris

Je suis coach de sens.
Je crois que l'on fait bien les choses quand elles ont du sens : qu'elles répondent à un objectif aligné avec qui l'on est. Que l'on est meilleur à plusieurs. On naît bienveillants. Il y a plein de façons d’apprendre et surtout pas celle que nous avons suivi enfants. Le couple ne fonctionne que lorsque chacun a connaissance de qui il est, entretien sa liberté et se remet en question. Le feedback est essentiel. Et il y a une façon de le faire. Ca s’appelle la communication non violente. Les managers, on a besoin de vous. Et vous n’êtes pas seuls ! Et vous adorerez ce que vous faites quand vous oserez vous remettre en question. Nous ne savons plus jouer pour la plupart. Le jeu est le meilleur outil de dialogue avec nos enfants et entre équipes. La famille c’est un socle. C’est ce qui explique qui nous sommes. Mais ce n’est pas simple. Ce qui motive : un cadre clair, des règles, du feedback. Rien ne marche sans invitation.

View all posts

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *